quotidien

quotidien, ienne [ kɔtidjɛ̃, jɛn ] adj. et n. m.
XIIe; lat. quotidianus
1De chaque jour; qui se fait, revient tous les jours. journalier. Le pain quotidien. Ration quotidienne. La vie quotidienne. « Il accomplissait sa petite tâche quotidienne » (Flaubert). habituel. « Échapper à nos ennuis quotidiens » (France). N. m. Le quotidien : ce qui appartient à la vie de tous les jours. Loc. Au quotidien : tous les jours. « vivre l'horreur au quotidien » (Le Point, 1990).
2Spécialt, Vx Journal, quotidien.
N. m. (1896) Journal qui paraît chaque jour (opposé à hebdomadaire, mensuel). « La rubrique immobilière d'un grand quotidien du matin » (Romains). Quotidiens du soir. Un quotidien régional.
3(1885) Littér. Monotone et banal comme ce qu'on voit tous les jours. « Ah ! que la Vie est quotidienne » (Laforgue). « Les villes lointaines dont nous avons rêvé [...] sont aussi désespérément familières et quotidiennes pour les yeux et le cœur de leurs habitants » (Sartre).

quotidien nom masculin Journal paraissant tous les jours, sauf (en principe) le dimanche. La vie quotidienne. ● quotidien, quotidienne adjectif (latin quotidianus, de quotidie, chaque jour) Qui se fait chaque jour : Il fait sa promenade quotidienne avec son chien. Qui relève de la vie de tous les jours et n'a donc rien d'exceptionnel : Des tâches des plus quotidiennes.quotidien, quotidienne (synonymes) adjectif (latin quotidianus, de quotidie, chaque jour) Qui se fait chaque jour
Synonymes :
Qui relève de la vie de tous les jours et...
Synonymes :

quotidien, enne
adj. et n. m.
d1./d Qui a lieu chaque jour; de chaque jour. Trajet quotidien.
|| n. m. Le quotidien: les menus événements de la vie courante.
d2./d Qui paraît chaque jour. Journal quotidien.
|| n. m. Un quotidien.

⇒QUOTIDIEN, -IENNE, adj. et subst.
A. — 1. Qui a lieu ou qui se reproduit chaque jour; que l'on fait régulièrement, tous les jours. Cette promenade quotidienne que Jeanne faisait chaque soir après le dîner (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 3, 1859, p. 353). Il était excédé de la présence quotidienne d'André (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 94). V. aumône ex. 12, compensateur ex., exact A 2 a ex. de Bourget:
1. Que les humiliations [subies par l'enfant] soient nombreuses, quotidiennes, ou qu'une seule soit si malheureuse, qu'elle atteigne aux sources vives de la sensibilité, et le sentiment d'infériorité est à jamais fixé.
MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 592.
SYNT. Contact, effort, entraînement, rendez-vous, rite, spectacle, service, trajet quotidien; brossage, contrôle, emploi, entretien, lavage, maniement, usage quotidien; arrivage(s), ravitaillement quotidien(s); être une source d'embarras quotidiens; apparition, consommation, distribution, fréquentation, lutte, pratique, revendication, utilisation quotidienne; gymnastique, lecture, prière, toilette, visite quotidienne; allées et venues, alertes, corvées, dépenses, pertes, querelles, séances quotidiennes.
En partic. Qui a lieu, qui s'effectue chaque jour (ouvrable); qui s'accomplit en une journée, qui s'étend sur une journée. J'ai des rhumatismes dans le dos et mes longues séances quotidiennes à la bibliothèque ne sont pas bonnes (FLAUB., Corresp., 1872, p. 14). Aigrie, abrutie par huit heures quotidiennes de machine à écrire (MAURIAC, Nœud vip., 1932, p. 172). Après la tâche quotidienne, s'offrir une soirée oisive et dispendieuse, lui semblait maintenant légitime, voire hygiénique (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 215).
Rem. -quotidien, -ienne peut fonctionner comme élém. de compos. V. bi(-)quotidien, multiquotidien (s.v. multi- I C 1).
2. Spécialement
a) MÉD., vieilli. Fièvre quotidienne. Fièvre intermittente dont les accès reviennent régulièrement tous les jours. Les anciens disaient que la fièvre quotidienne est occasionnée par les mouvemens critiques du sang (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 1, 1808, p. 448). Fièvre quotidienne simple, double, triple (selon qu'il y a un, deux ou trois accès par jour). (Dict. XIXe et XXe s.). P. ell., subst. fém. La quotidienne est très-rare, et je puis assurer n'avoir pas vu trois ou quatre véritables quotidiennes pendant quarante-huit ans et plus d'une pratique assez nombreuse (GEOFFROY, Méd. prat., 1800, p. 4).
b) PRESSE. Journal, feuillet quotidien; feuille, presse quotidienne. Journal, presse paraissant tous les jours (ou plus de quatre fois par semaine) et relatant l'actualité plus ou moins immédiate. Depuis que j'entends l'anglais, je n'ai guère manqué de lire les journaux quotidiens et les revues d'Edimbourg et de Londres (DELÉCLUZE, Journal, 1827, p. 388). Avec les lois qui régissent la presse, la fondation d'une feuille quotidienne n'est pas une bagatelle (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 49). Les gangsters, (...) les financiers dont la presse quotidienne nous rapporte les prouesses (CARREL, L'Homme, 1935, p. 164).
P. ell.
Subst. masc., fréq. Quotidien du matin, du soir; (grand) quotidien parisien, régional, de province, international; quotidien à grand, gros, fort tirage; quotidien d'information; quotidien de droite, de gauche, indépendant. Le compte rendu du procès de Mme Caillaux remplissait intégralement la première page de presque tous les quotidiens (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 248). V. hebdo rem. s.v. hebdomadaire ex. de Beauvoir.
[Souvent utilisé comme titre d'un journal] Le Quotidien de Paris. Lundi 18 février. Succession de reporters du Gaulois, de l'Éclair, de l'Événement, du Quotidien illustré (GONCOURT, Journal, 1895, p. 742). Le premier numéro de la Pratique médicale quotidienne paraît aujourd'hui. L'arrivée de ce nouveau quotidien médical (...) produit un choc non négligeable sur un marché déjà occupé par le Quotidien du médecin (...) et le Panorama du médecin (Libération, 17 sept. 1984, p. 16, col. 2). Au fém., vieilli. Le marquis chiffonnait avec humeur la Quotidienne du jour (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p. 369).
Subst. fém. ,,Billet léger, sur un sujet familier, moralisateur ou pratique, qui revient chaque jour à la même place, le plus souvent en page une`` (VOYENNE 1967 et CFPJ Presse 1982).
P. anal., RADIO-TÉLÉV. Feuilleton, magazine quotidien; billet, bulletin (météo) quotidien. Qui est diffusé ou qui a lieu chaque jour (hormis, souvent, le samedi et le dimanche). Objectif nul (...) la nouvelle émission quotidienne de Canal Plus (Le Figaro, 2 févr. 1987, p. 30, col. 1).
B. — 1. Dont on use ou dont on a besoin tous les jours. Nourriture, dose, ration quotidienne; salaire quotidien. Resté veuf (...) avec cinq enfants au berceau, il s'est imposé la mission (...) de donner la becquée quotidienne à ces petites bouches affamées (COURTELINE, Client sér., 1897, 3, p. 61). Elle était là, menue et faible, devant son apéritif quotidien, qui lui donnait chaque soir le courage de résister à la vie (GIRAUDOUX, Siegfried et Lim., 1922, p. 55):
2. ... la véritable armoire n'est pas un meuble quotidien. Elle ne s'ouvre pas tous les jours. Ainsi d'une âme qui ne se confie pas, la clef n'est pas sur la porte.
BACHELARD, Poét. espace, 1957, p. 84.
Pain quotidien. [P. réf. à la prière chrétienne du « Notre Père »] Ce qui est nécessaire à la subsistance de chaque jour. Avoir le souci du pain quotidien; gagner son pain quotidien; dépendre de qqn ou de qqc. pour son pain quotidien. L'homme qui travaille pour gagner sa vie perd sa vie à la gagner. L'homme qui joue a oublié la hantise du pain quotidien (Jeux et sports, 1967, p. 1162). V. pain ex. 2. P. métaph. Il m'est encore plus agréable de donner à mon chien, à mes lapins et à mes pigeons le pain quotidien (A. FRANCE, Jard. Épicure, 1895, p. 286).
Au fig., le plus souvent dans des loc. figées. Ce dont on use ou ce que l'on fait tous les jours ou presque tous les jours; fait, phénomène auquel on est sans cesse confronté. [Il] reçut l'ordre d'aller rejoindre son corps au Caucase où, dans ce temps-là, bonne et rude guerre était le pain quotidien (GOBINEAU, Nouv. asiat., 1876, p. 11). L'impossible est notre pain quotidien: comment s'étonner qu'on le transforme en romanesque? (BRASILLACH, Corneille, 1938, p. 163). Un prêtre écrit que le long Psaume CXVIII dont Pascal faisait son pain quotidien n'est qu'un fastidieux commentaire de la loi par un écolâtre juif de la basse époque (GREEN, Journal, 1957, p. 320).
2. Qui est de tous les jours, qui est propre à chaque jour. Environnement, lot, fardeau quotidien; activité, actualité, recherche, quête, réalité quotidienne. Tout bonheur humain durable, quotidien, se crée à force de renoncement (MAURIAC, Écrits intimes, Journal homme trente ans, 1948, p. 171). Nombreux furent les critiques qui se dressèrent contre une inspiration [celle de Zola et des naturalistes] s'appliquant systématiquement au réel le plus quotidien, et qu'on jugeait pour cette raison voler trop bas (L. JERPHAGNON, De la Banalité, 1965, p. 163):
3. Seul l'amour, pour la bonne raison que seul il prend et joint les êtres par le fond d'eux-mêmes, est capable, — c'est là un fait d'expérience quotidienne, — d'achever les êtres, en tant qu'êtres, en les réunissant.
TEILHARD DE CH., Phénom. hum., 1955, p. 295.
P. ext. Synon. de familier, de tous les jours (v. jour II B 2 b ), ordinaire, habituel. Sa manière d'agir quotidienne n'avait aucun rapport avec ses idées (JOUHANDEAU, M. Godeau, 1926, p. 135). Partout des hommes se sont assemblés autour des soupières fumantes, ils rompent le pain, ils versent du vin dans les verres, ils essuient leur couteau, et leurs gestes quotidiens font la paix (SARTRE, Sursis, 1945, p. 41). V. fané ex. 1:
4. Ma mère [en colère] me retenait par le bout d'une de mes tresses, et son soudain visage sauvage, libre de toute contrainte, de charité, d'humanité, bondissait hors de son visage quotidien.
COLETTE, Sido, 1929, p. 63.
♦ [En parlant d'une pers.] Abel, mon compagnon quotidien, Abel à qui seul je pouvais parler (GIDE, Porte étr., 1909, p. 543).
C. — Vie quotidienne. Vie d'une personne ou d'une communauté, considérée dans ce qu'elle a de répétitif, d'habituel, d'obligatoire. La ville, autour de lui, semblait vivre de sa vie quotidienne, et des bonnes, sous les beaux arbres, surveillaient des enfants, tandis que les petits rentiers faisaient d'un pas ralenti leur habituelle promenade (ZOLA, Débâcle, 1892, p. 53). Ces valeurs éternelles dont la vie quotidienne, par sa constante usure, finit peu ou prou par nous détourner (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 15).
SYNT. Actes, aspects, détails, événements, exigences, gestes, incidents, scènes, tâches de la vie quotidienne; usages et coutumes, institutions de la vie quotidienne; anomalies, commodités de la vie quotidienne; équipements nécessaires à la vie quotidienne; cadre, contexte, décor de la vie quotidienne; améliorer, faciliter, organiser, perturber la vie quotidienne; faire irruption dans la vie quotidienne; être fait pour la vie quotidienne; fuir, s'évader de, être repris par la vie quotidienne; vie quotidienne professionnelle, privée.
D. — Souvent avec valeur dépréc.
1. Gén. au plur. Qui est lié à la vie de tous les jours et qui pour cette raison ne présente aucun caractère notable, remarquable. (Petits) ennuis, tracas quotidiens; contraintes, nécessités, obligations, occupations quotidiennes. C'est entre le spectaculaire et la réalité pas toujours reluisante des détresses quotidiennes que se situe le travail de fond de la fraternité humaine (L'Est Républicain, 15 janv. 1987, p. 1, col. 1):
5. ... une très vieille paire de souliers acquiert peu à peu une façon d'être particulière à celui qui les porte; elle est casanière, prudente, toute aux petits soucis quotidiens, ou au contraire, aventureuse et libérale, amie du risque et du plaisir.
GREEN, Journal, 1939, p. 232.
2. [En parlant d'un comportement, d'un sentiment, d'une atmosphère] Qui est causé, suscité, créé par le rythme très régulier des choses. Ennui, laisser-aller, terre-à-terre quotidien; banalité, grisaille, médiocrité, monotonie, routine quotidienne. La torpeur monotone et quotidienne, la solitude que rien n'attriste, que rien n'égaie, la résignation devant le destin (MARAN, Batouala, 1921, p. 41). V. banalité ex. 4.
3. Synon. de banal, monotone, plat1. Ah! que la vie est quotidienne... Et, du plus vrai qu'on se souvienne, Comme on fut piètre et sans génie (LAFORGUE, Complaintes, 1885, p. 138). La stagnation du plus grand nombre possible de représentants d'une humanité médiocre, dans un médiocre bonheur quotidien n'est pas un « idéal » dont je puisse m'éprendre (GIDE, Journal, 1941, p. 68):
6. Tout recommençait, il savait tout, il pouvait tout prévoir, il pouvait raconter minute par minute les années de malheur qui allaient suivre, les longues, longues années quotidiennes, ennuyeuses et sans espoir et puis la fin immonde et douloureuse: tout était là.
SARTRE, Mort ds âme, 1949, p. 144.
[En parlant d'une pers.] C'était une âme simple et sans histoire, attentive, quotidienne, occupée de pauvres soucis (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p. 189). Trop méprisée ou trop respectée, trop quotidienne, l'épouse n'est plus un objet érotique (BEAUVOIR, Deux. sexe, t. 1, 1949, p. 297).
E. — Empl. subst. masc.
1. Le quotidien
a) [S'oppose à rêve, idéal, imaginaire, fantastique] Ce qui appartient à la vie de tous les jours; réalité de tous les jours. S'abstraire du quotidien; dépasser le quotidien. Le masque [mortuaire] de Pascal n'est pas admirable parce qu'il est le masque de Pascal, mais parce qu'il reproduit une figure qui ne reflète plus le quotidien, et où rien ne nous empêche plus de discerner l'empreinte laissée par une âme, fille de Dieu (MAURIAC, Journal 3, 1940, p. 255). Pour la première fois il prend son temps et avec un plaisir infini (...) Il quitte le quotidien et entre dans le songe où vivent les enfants, les inventeurs, les fous (MORAND, Homme pressé, 1941, p. 173).
b) Cour. Vie, activité, tâches de tous les jours. Synon. le tous les jours (v. jour II B 2 b ). Assumer, gérer le quotidien; être esclave du quotidien. Un besoin d'évasion du quotidien, de défoulement par le sport, le plein air et les échanges humains (Le Nouvel Observateur, 27 juill. 1966, p. 9, col. 1):
7. Sept ans sans acheter un seul vêtement, sauf quelques bleus de travail pour remplacer ceux qui étaient usagés. J'avais la chance de pouvoir user un bon trousseau, cela allait pour le quotidien, mais était-il question d'un baptême ou d'un mariage? Comment faire?
DEBATISSE, Révol. silenc., 1963, p. 61.
HIST. DU THÉÂTRE. Théâtre du quotidien. Ensemble des tendances de l'art dramatique dont le but est la réhabilitation de la vie quotidienne. Après Beckett et Ionesco, après Brecht (...) après tant de classiques torturés pour leur faire parler le langage de l'actualité, on devait en arriver à ce « théâtre du quotidien », illustré au même moment par des auteurs français et étrangers (Le Nouvel Observateur, 7 mars 1977, p. 76, col. 2).
2. Le quotidien de qqn ou de qqc.
a) Ce qui arrive habituellement, ce qui est vécu chaque jour. Synon. vie quotidienne. On peut aimer une femme, et craindre le quotidien du mariage (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p. 338). C'est pas gai, la peur soudaine de perdre sa maison avant que n'arrive le bulldozer, mais c'est devenu le quotidien de la Goutte d'Or (Libération, 27 oct. 1984, p. 15, col. 4). Comme ils [nos enfants étudiants] ne nous quittent pas, nous nous conduisons avec eux comme s'ils étaient encore au lycée. Cela les indispose autant que nous l'étions par les rigueurs de nos quotidiens d'autrefois (L'Est Républicain, 9 oct. 1986, p. 25, col. 4).
b) Caractère monotone, banal; aspect quelconque, prosaïque, commun, trivial de quelque chose. Ceux de nos peintres de mœurs que déjà leur esthétique prédisposait à ne représenter la vie que dans son quotidien, son terre-à-terre, son médiocre (BOURGET, Nouv. Essais psychol., 1885, p. 224). Il défiait les mauvais hasards de la vie, le quotidien et l'ennuyeux des choses, il chantait: « Nous sommes jeunes et un peu absurdes. Nous le savons bien. Que nous importe! » (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1939, p. 140).
3. Loc. Au quotidien. De manière quotidienne, dans la vie de tous les jours. Cette ville (Saint-Étienne) avait une culture au quotidien qui était une culture ouvrière. On nous a déjà « modernisés » à coups de Z.U.P. et de bulldozers. Il ne restait plus que Manufrance pour résister aux normes sociales et culturelles de la seconde moitié du XXe siècle (Le Nouvel Observateur, 6 sept. 1980, p. 25, col. 3). Il y a, selon les derniers chiffres, 15 478 avocats en France. Quelques dizaines sont riches, célèbres, adulés par les médias, convoités par la classe politique. Mais comment vivent au quotidien les milliers d'autres dont personne ne parle et qui, pourtant, doivent parler pour tout le monde? (L'Est Républicain, 23 oct. 1985, p. 23, col. 1).
REM. Quotidianité, subst. fém., var. latinisée de quotidienneté, synon. (infra dér. b). Deux personnages peu définis entrèrent et se partagèrent une chopine en discutant le coup, et sans paraître remarquer la table de Pierrot. Tout cela redonnait à cette salle toutes les apparences de la quotidianité (QUENEAU, Pierrot, 1942, p. 165).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1re moit. XIIe s. « de chaque jour » pain cotidian (Psautier d'Oxford, éd. Fr. Michel, p. 254); spéc. a) 1225-30 méd. fievre cotidiane (GUILLAUME DE LORRIS, Roman de la Rose, éd. F. Lecoy, 2269); b) 1820 journal quotidien (HUGO, Corresp., p. 316); 1830 subst. (FOURIER, Nouv. monde industr., p. 46); 2. 1836 « banal, comme tout ce qu'on voit tous les jours » (BALZAC, Lys, p. 108: les amants habitués aux cajoleries du laisser-aller quotidien); id. subst. (MUSSET, Confess. enf. s., p. 89: quand le réel et le quotidien vous manqueront). Empr. au lat. quotidianus « de tous les jours, journalier »; « familier, habituel », dér. de quotidie « chaque jour ». Fréq. abs. littér.:1 580. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 722, b) 1 317; XXe s.: a) 2 558, b) 3 858.
DÉR. Quotidienneté, subst. fém. a) [Corresp. à supra A] Caractère de ce qui se répète chaque jour; manifestation quotidienne d'un phénomène. L'Élysée saurait-il me dire combien peut dûrer [sic], en présence de la Révolution qui grandit, un gouvernement dépouillé de prestige, et réduit à la quotidienneté de l'impuissance! (PROUDHON, Révol. soc., 1852, p. 174). Il est venu en usage une autre manchette, sur quelques lignes, en caractères moyens, à droite du titre du journal, qui résume une situation, fait une citation adaptée à la circonstance, ou marque le point de façon humoristique. C'est, chez nous, tantôt l'un, tantôt l'autre qui compose le texte de cette manchette latérale, laquelle, vu sa quotidienneté, n'est pas aussi tape-à-l'œil que la grande manchette sur six colonnes (L. DAUDET, Brév. journ., 1936, p. 143). b) [Corresp. à supra D] État de ce qui est quotidien; condition de l'être humain qui est soumis au rythme inéluctable de la vie quotidienne. La famille ne s'échange pas. C'est même pourquoi, disait Chesterton à ceux qui se plaignaient de sa quotidienneté, elle nous offre la plus grande des aventures humaines, mêlant au hasard d'une loterie les caractères et les destins et demandant à chacun de résoudre le problème chaque jour nouveau de leur coexistence (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 95). La vie quotidienne pèse de tout son poids sur « les femmes » en général; elles la subissent plus que « les hommes », malgré de très notables différences selon les classes sociales et les groupes. Leur situation résume la quotidienneté (H. LEFEBVRE, Critique de la vie quotidienne, Paris, L'Arche, t. 2, 1961, p. 17). Fin 1950. Un jour ordinaire d'hiver à Paris. À l'Élysée, le président de la République offre une réception au sultan du Maroc. Au Vél' d'Hiv', un public d'officiers accompagnés de leurs familles assiste à une séance de jumping au profit des « amochés » de « Rhin et Danube ». Déjà, des histoires d'anciens combattants... C'est dans cette médiocrité, cette quotidienneté que « tombe » la nouvelle de l'affreux désastre de Cao Bang contre les Viets (L'Express, 17 avr. 1967, p. 153, col. 1). []. 1re attest. 1834 (BOISTE); de quotidien, suff. -eté, v. -ité.

quotidien, ienne [kɔtidjɛ̃, jɛn] adj. et n.
ÉTYM. 1120, cotidian; du lat. quotidianus, adj. tiré de l'adv. quotidie « chaque jour ».
1 De chaque jour; qui se fait, qui revient tous les jours. Journalier.Le pain quotidien. || La vie quotidienne (→ Attacher, cit. 101; espérance, cit. 14). || L'humble (cit. 40) réalité quotidienne. || La tâche quotidienne (→ Accomplir, cit. 13; offrir, cit. 2). || La monotonie (cit. 4) des besognes quotidiennes. Habituel. || La lutte quotidienne pour la vie (→ Franchir, cit. 12). || Travail, effort quotidien (→ Discipline, cit. 14; excéder, cit. 9). || Nos ennuis quotidiens (→ 1. Passé, cit. 3). || Application quotidienne (→ Heureux, cit. 43). || Gymnastique (cit. 17), hygiène (cit. 9) quotidienne. || Conversations, querelles quotidiennes (→ 1. Fort, cit. 39; fouetter, cit. 5). || Le langage quotidien (→ Café, cit. 5).
1 Il y a un tragique quotidien qui est bien plus réel, bien plus profond et bien plus conforme à notre être véritable que le tragique des grandes aventures.
Maeterlinck, le Trésor des humbles, IX.
Méd. || Fièvre quotidienne : forme de fièvre intermittente dans laquelle les accès reviennent tous les jours. || Fièvre quotidienne simple, double, triple (suivant le nombre des accès quotidiens).
N. m. || Le quotidien : ce qui appartient à la vie de tous les jours (→ Avouer, cit. 31; extrême, cit. 9; 2. logique, cit. 2).
2 (1835). Vx. || Journal quotidien, qui paraît tous les jours (→ Journal, cit. 8, Sainte-Beuve; plume, cit. 19, Balzac).Mod. || La presse quotidienne.
N. m. (1896). Journal quotidien. Gazette, journal. || Envoyé spécial d'un grand quotidien (→ Interview, cit. 4; et aussi nouvelle, cit. 12). || Les quotidiens du matin, du soir. || Quotidien national, régional.
REM. Le substantif n'est signalé dans aucun dictionnaire avant celui de l'Académie (1935), mais il est très antérieur; il faut noter que plusieurs journaux se sont appelés la Quotidienne (le premier en 1792), d'autres le Quotidien (→ Obscurantisme, cit. 1).
2 Je vais très probablement affermer à mon compte la rubrique immobilière d'un grand quotidien du matin.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XXII, p. 188.
3 (1885, Laforgue). Littér. Monotone et banal comme tout ce qu'on voit tous les jours. || « Ah ! que la vie est quotidienne… » (→ On, cit. 29, Laforgue). || Villes désespérément familières et quotidiennes (→ Exotisme, cit. 3). || Un médiocre (cit. 5) bonheur quotidien.
3 Et pauvre Sund ! flots abrutis par les autans inconstants, nostalgies bornées par les bureaux très quotidiens du Fortimbras d'en face !
Jules Laforgue, Moralités légendaires, « Hamlet ».
DÉR. Quotidiennement, quotidienneté.
COMP. Biquotidien.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • quotidien — quotidien, ienne (ko ti diin, diè n ; quotidien dans la versification actuelle est de trois syllabes ; dans la versification plus ancienne, il était de quatre) adj. 1°   De chaque jour.    Journal quotidien, feuille quotidienne, journal, gazette… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • quotidien — QUOTIDIEN, [quotidi]enne. adj. Il n a guere d usage que dans les phrases suivantes. Pain quotidien. fiévre quotidienne. On dit dans l Oraison Dominicale, Nostre pain quotidien, pour dire, Le pain dont nous avons besoin chaque jour. Et on appelle …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Quotidien — Journal  Cet article concerne les journaux papiers. Pour les autres significations du mot « journal », voir Journal (homonymie). Quelques journaux U …   Wikipédia en Français

  • QUOTIDIEN — ENNE. adj. De chaque jour. Il ne s emploie guère que dans les expressions suivantes :  Journal quotidien, feuille quotidienne, Journal, gazette qui paraît tous les jours.  Fièvre quotidienne, Fièvre qui revient tous les jours.  Dans l Oraison… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • quotidien — m Journal qui paraît chaque jour (opposé à hebdomadaire, mensuel) …   Le langage de la presse

  • quotidien — adj., journalier : d to lô zhò <de tous les jours> (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • QUOTIDIEN ET QUOTIDIENNETÉ — Avant la chaîne des révolutions qui ont inauguré les temps dits modernes, l’habiter, le vêtir, le boire, le manger, en bref, le «vivre», offraient une prodigieuse diversité. Ils n’obéissaient à aucun système et variaient selon les régions et les… …   Encyclopédie Universelle

  • QUOTIDIEN DU PEUPLE (LE) — QUOTIDIEN DU PEUPLE LE (Renmin ribao [Jen min je pao]) Quotidien du matin tirant à six millions et demi d’exemplaires sur six pages en une seule édition, Le Quotidien du peuple (Renmin ribao ), organe officiel du comité central du Parti… …   Encyclopédie Universelle

  • Quotidien Départemental — Un quotidien local ou quotidien départemental est un journal dont la parution est quotidienne et la diffusion limitée au plan géographique. Il peut donc apporter à son lecteur une information sur l activité dans son voisinage que les autres… …   Wikipédia en Français

  • Quotidien Local — Quotidien départemental Un quotidien local ou quotidien départemental est un journal dont la parution est quotidienne et la diffusion limitée au plan géographique. Il peut donc apporter à son lecteur une information sur l activité dans son… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.